Seynabou: « je l’appelais tonton, et pourtant chaque nuit il me d0ite et… »

Vous aimerez aussi...